2 Mots d'Elles

Maude & Elodée

Illustration Baseline

« Laits végétaux » : un danger pour les tout petits ?

Aujourd’hui, je voudrais vous parler d’un sujet d’actualité concernant cette tendance à consommer de plus en plus de produits provenants de sources végétales à défaut de produits d’origine animale.

Travaillant dans un hôpital pédiatrique, je vois souvent des enfants, de 0 à 3 ans, pour qui le lait infantile (à base de protéines de lait de vache) a été substitué par un jus végétal (type lait de soja, lait de riz… qui sont en réalité des boissons et non pas des laits) que l’on trouve en grande surface ou en magasin bio.

Il y a des raisons multiples à cela mais le résultat est le même et il n’est pas positif…

Alors peut-on substituer un lait infantile par une boisson végétale ?

La formule d’un lait infantile classique, à base de protéines de lait de vache, a une composition bien particulière, adaptée aux besoins du nourrisson. On retrouve différentes catégories de laits : lait 1er âge, lait 2ème âge et lait de croissance (pour les trois principales catégories). Ces différents laits sont adaptés à l’enfant en fonction de son âge et de son stade de diversification.

Généralement, les laboratoires élaborent des formules qui se rapprochent au maximum de la composition du lait maternel puisque c’est LE lait de référence.

Or, ces fameux jus végétaux ont une composition totalement différente qui ne permet pas de couvrir les besoins de l’enfant (et c’est encore plus vrai lorsque l’alimentation est composée uniquement de lait).

Voici par exemple la composition d’un lait 1er âge et d’une boisson végétale à base de lait d’amande (pour 100ml) :

*Les marques ont été choisies au hasard

Bien sûr, vous allez me dire qu’on aurait pu choisir un lait d’amande enrichi en calcium, blabla… mais c’est assez flagrant : les compositions sont très différentes !

Gardez bien en tête qu’on parle de nourrissons, avec des besoins différents de ceux de l’adulte, et surtout, d’individus en pleine croissance.

 

Pour ce qui est des conséquences, il suffit généralement de regarder le bilan sanguin et la courbe de croissance de l’enfant.

Résultats, des carences et une chute de la courbe de poids (voire de la courbe de taille lorsqu’il y a un impact sur la croissance staturale). Voici un exemple :

Mais alors qu’elle est la solution ?

Premièrement, je vous conseille de conserver un lait infantile à base de protéines de lait de vache, si il n’y a aucune raison médicale pour laquelle votre enfant ne peut pas consommer ce lait.

Si pour x raison vous devez exclure toutes formes de protéines de lait de vache, il existe des laits infantiles à base de protéines végétales (j’ai bien dit des laits infantiles !).

Voici un exemple (pour 100ml) :

On constate que le lait 1er âge à base de protéines de lait de vache a une composition similaire au lait infantile constitué de protéines de riz. Par contre, le « lait de riz » a, comme le lait d’amande, une composition bien différente et surtout inadaptée, incapable de satisfaire les besoins de l’enfant.

Conclusion : Les « laits » que vous pouvez trouver dans le commerce, et que vous pouvez être amené à consommer en tant qu’adulte, ne sont pas adaptés aux besoins des tout petits.

 

Pour aller plus loin :

http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1422478-du-lait-vegetal-pour-les-bebes-non-c-est-de-la-maltraitance-alimentaire.html

http://www.civ-viande.org/wp-content/uploads/2016/11/2016_Tounian_CholedocVégétalismechezEnfant.pdf

Maude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *