2 Mots d'Elles

Maude & Elodée

Illustration Baseline

Routine démaquillage à l’huile

On pense tous (oui tous, certains hommes se maquillent, et c’est pareil pour eux) que le maquillage est la partie fun du début de journée. Mais quand vient le moment de se démaquiller … c’est le calvaire !

« Oh non la flemme, je ferai ça demain matin… » beurk, beurk, BEURK !

Moi aussi je pensais comme ça, jusqu’à cette routine que j’ai adoptée il y a plusieurs années et que je vous présente aujourd’hui !

Je ne dirai pas le contraire, oui, ça prend un peu de temps, mais pas beaucoup plus que de se démaquiller de façon ordinaire. Enfin, on n’est pas à cinq minutes, si ? C’est bien nous qui avons pris 20 minutes à nous étaler tout un tas de jolies couleurs sur le visage ce matin ?

Alors maintenant on assume, et surtout, on prend plaisir à se chouchouter et prendre soin de sa peau !

 

ETAPE 1 : Le démaquillage à l’huile

 

 

LA révolution (et je ne suis pas la seule à le dire) !

Prenez un peu d’huile dans vos mains (pour ma part, j’ai une préférence pour l’huile de coco et l’huile de jojoba), puis appliquez délicatement sur votre visage et vos yeux en faisant des mouvements circulaires. Pour les sceptiques, je vous assure que ça « décolle » bien tout le maquillage (d’ailleurs, dans le démaquillant waterproof, si il y a une phase huileuse, ce n’est pas pour rien !)

Voilà, vous vous retrouvez maintenant avec des yeux de panda et, avec un peu de chance, si vous avez mis un rouge à lèvres, la bouche du Joker.

C’est le moment de prendre un coton démaquillant lavable, une débarbouillette ou un gant de toilette propre, de l’humidifier et de retirer le maquillage.

 

ETAPE 2 : Le nettoyage

Pour retirer l’excédent de gras, vous avez le choix : savon, mousse nettoyante… testez et voyez ce qui vous convient le mieux.

Ensuite on rince puis on sèche son visage.

 

ETAPE 3 : L’hydrolat

Un hydrolat est un des produits obtenu après distillation d’une plante à la vapeur d’eau. On y retrouve les propriétés de la plante choisie mais de façon diluée.

Il existe une variété importante d’hydrolats : bleuet, fleur d’oranger, jasmin, rose…

En fonction de votre type de peau et de ce que vous recherchez (tonifier, apaiser…), appliquer un hydrolat sur le visage permet de profiter des bienfaits de la plante aromatique, sur le long terme.

 

 

Je m’asperge donc d’hydrolat, je laisse quelques secondes sur mon visage puis je sèche (en tapotant doucement avec une serviette propre).

 

ETAPE 4 : Le gel d’aloé vera (ou sérum de votre choix)

 


Le gel d’aloé véra n’hydrate pas. Il va juste garder l’eau déjà présente dans les cellules mais va aussi avoir un effet apaisant et liftant (la première fois, je me suis demandée si j’avais laissé sécher du blanc d’œuf sur ma tête vu comme ça me tirait ; apparemment c’est normal ! haha). J’en applique sur tout le visage, contour des yeux y compris.

 

ETAPE 5 : Nourrir

C’est le moment de remettre un peu d’huile (et non, ça ne va pas dégouliner de gras, même si vous avez la peau grasse ; au contraire, il existe des huiles sèches et des huiles qui régulent très bien le sébum. Et puis, vous ne produisez pas de l’huile végétale … si ? Donc rien à voir :))

  • Le contour des yeux

L’huile d’argan (en petite quantité) est très bien. Sinon, vous pouvez utiliser votre contour des yeux habituel.

  • Le visage

Quelques gouttes d’une huile végétale adaptée fera l’affaire. Moi je mélange les huiles en fonction des besoins de ma peau et des propriétés de chacune.

Idem, vous pouvez aussi appliquer une crème hydratante classique.

 

Cette technique de superposition est très connue sous le nom de layering. Les bienfaits ont été prouvés et j’ai été séduite par le concept (appliquer des produits bruts et bio).

Je n’ai jamais eu une aussi belle peau que depuis que j’applique cette routine. Évidemment, je l’adapte : l’hiver ma peau est plus sèche et déshydratée, je modifie donc un peu les huiles et hydrolats et je me fais des masques. En période de ragnagna, j’ai quelques imperfections (personne n’y échappe !) du coup il m’arrive de compléter par une huile essentielle de manière locale (etc…), mais globalement, je suis satisfaite à 100%. Je n’ai plus 36000 produits dans mes placards et surtout je fais de ces économies ! (Fini les crèmes à 60 euros avec une micro goutte d’aloé véra et un soupçon de miel parce que ça fait « nature »… maintenant j’applique directement le produit efficace en grosse quantité et on n’en parle plus !).

Mon conseil : Lancez-vous !

 

Plus d’infos :

 

 

Maude

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *